Les viviers des Hautes-Fagnes


Albert Pissart nous livre ici la nouvelle synthèse de ses résultats de recherches sur le phénomène géologique des lithalses. Visibles dans la Brackvenn, mais aussi cachées sous la tourbe dans d’autres endroits du Haut Plateau fagnard, les lithalses ont suscité plusieurs théories quant à leur mode de formation à la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 13.000 ans. Leur apparence de cratère n’a cessé d’intriguer les chercheurs depuis plusieurs décennies. Elles sont également rares sous nos latitudes, ce qui représente un autre caractère original du milieu des Hautes-Fagnes.

Albert Pissart, a consacré une partie de sa carrière à déterminer leur processus de formation pour aboutir à une théorie qui fait aujourd’hui autorité en la matière. Il est Professeur émérite à l’Université de Liège, membre de l’Académie des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique.

coverlithalses

Albert Pissart, Les « viviers » des Hautes-Fagnes Traces spectaculaires de la dernière glaciation, Haute Ardenne, 2014, 54 p.
Prix : 10 €

COMMANDER - (serge.nekrassoff@skynet.be)

Partagez cette page